Créer mon blog M'identifier

Dimanche Zen

Le 29 juin 2014, 14:39 dans Humeurs 0

J’adore le Vendredi. C’est THE jour où tous les muscles se relâchent, le stress retombe, le ciel paraît plus bleu, les collègues rigolent plus. Même si tout le boulot n’est pas fait, tant pis, on remet ça à lundi. Game over, on met le jeu en pause le temps d’un week-end.

Samedi, c’est grasse matinée, puis sorties entre amis et/ou shopping.

Mais Dimanche… la partie commence à se recharger. Au fur et à mesure de la journée, la tension commence à remonter, la To Do réapparaît dans notre tête.

Du coup, le Dimanche est dédié à une série d’activités qui me permettent de rester globalement zen :

  • 1h de déjeuner light (essentiellement composé de légumes et de fruits) devant une série comique

Exemple de repas : demie aubergine et champignons de Paris revenus dans un filet d’huile d’olive à la poêle, puis une poire comice découpée en morceaux dans un bol avec 2 carrés de chocolat noir fondu au micro-onde
Exemple de série : The Crazy Ones, avec Robin Williams et Sarah Michelle Gellar

  • 1h de rangement/ménage

Et en musique s’il vous plait ! C’est fou ce que ça détend de faire le vide dans son appartement. J’en ressors toujours l’esprit plus léger. L’air paraît plus pur, et on redécouvre que finalement cet appart est vachement grand.

  • 1h de sport

Et là je dis vive YouTube ! Après avoir zoné quelques temps sur la toile, j’ai enfin trouvé LA coach qui me plait : des exercices pas éreintants mais qui offrent rapidement des résultats, une présentation facile à suivre, une coach sympathique, un physique que j’aimerais bien obtenir. Il s’agit d’une britannique répondant au doux nom de Rebecca-Louise. Chaque vidéo est dédiée à une zone du corps en particulier. J'ai mis dans mes favoris les vidéos qui ciblent les muscles des jambes et des fesses. Certaines vidéos regroupent des exercices effectués par les anges de Victoria's Secret ;)

Sa chaîne YouTube - c’est la blonde dans les vidéos, j’aime pas trop les exercices de la brune ils sont trop difficiles x( : http://www.youtube.com/user/XFitDaily

  • 1h de bain avec plein de bulles + livre ou musique

Eh oui, j’ai la chance d’avoir un bain dans mon appartement « parisien ». C’est entre autre pour cela que je l’ai choisi ^^. Quelques gouttes de Bain Douche au Lait d’Avoine Yves Rocher dans un bain bien chaud et tous mes muscles se détendent après l’effort.

  • 1 mug cake au chocolat au goûter

La recette ultra simple et trop trop bonne : http://www.lesfoodies.com/cuisinels/recette/mug-cake-chocolat

  • 3 tasses de thé vert (1 midi, 1 goûter, 1 dîner)

En plus de me détendre, cela me permet d’éliminer les toxines et de calmer mes problèmes d’acné. En ce moment, je prends du Genmai-cha (thé vert au riz brun) acheté chez Kioko.

Kioko : 46 rue des Petits Champs, 75002 Paris

K-mart : 8 rue Sainte Anne, 75001 Paris (moins cher)

  • 1 ou 2 sorties planifiées entre amis pour la semaine

Cinéma, resto, verre… qu’importe pourvu que j’aie quelques breaks dans la semaine après le travail histoire de rigoler un peu.

Après tout cela, je m’endors tôt et détendue pour attaquer le Lundi :D

 

PS : j'ai trouvé l'image sur Aliexpress, j'ai trop envie de m'acheter ces tasses maintenant ^^

666 collègues, et moi et moi et moi...

Le 17 juin 2014, 23:25 dans Société 0

Pas facile de s’intégrer dans une nouvelle boîte. On est la nouvelle tête parmi tant d’autres. Au mieux on est identifié comme « la nouvelle qui remplace Marie-Louise, tu sais, celle qui est partie cultiver des légumes bio dans le Berry, en même temps vaut mieux vu comment elle bossait » ou « le nouveau qui remplace Pascal qui est parti bosser en Australie, trop fort le mec je rêve trop de bosser là-bas».

Certains newbies ont essayé les gâteaux. Ils ont fini exploités, relégués aux fourneaux pour faire encore plus souvent des gâteaux/cupcakes/muffins. D’autres ont essayé la newsletter marrante avec la vidéo ou le gif du jour. Ils ont finit par être catalogués comme « branleurs qui feraient mieux de bosser ». L’idée n’est pas d’amuser (ou de nourrir) la galerie. On a beau essayer, sur le long terme, la tactique du collègue-Bisounours ne marche pas.

Ce que l’on constate : les personnalités les mieux intégrées dans l’open space sont capables de converser sur au moins 3 sujets. 1 qui est mainstream, 1 qui est plus pointu, 1 qui est personnel. Le sujet Mainstream permet de s’incruster dans n’importe quel groupe de conversation. Le sujet Pointu vous accorde l’écoute et le respect. Le sujet Personnel permet d’être identifié.

 

Triquetra

Exemple 1 : les séries télé, le vin, l’équipe de handball féminin que vous entrainez

Exemple 2 : la mode, le folk, votre business de vente en ligne de gadgets japonais

Le hic, c’est que ce n’est pas facile de trouver 3 sujets. En général,  on ne jongle qu’avec 2 sujets mainstream et 1 sujet personnel qu’on partage peu. Ce qui en ressort, c’est que l’on a une personnalité mainstream donc on ne se souvient pas de nous.

Avec mes collègues et managers, je parle facilement de séries télé (j’en suis peut-être 9 à la fois, ce qui commence à faire vraiment beaucoup), de films sci-fi/heroic fantasy et j’affirme que les bières brunes sont les meilleures. Ma « trinité » est encore bancale. A vrai dire elle n’est encore composée que de 1 sujet mainstream (séries TV), 1 sujet un peu plus pointu (films sci-fi/heroic fantasy) et 1 préférence qui peut me démarquer (bière brune).

Au fur et à mesure que je développe ma trinité, j’ai remarqué que les conversations étaient plus longues, qu’on venait me demander mon avis. On me présente plus facilement aussi. Mais bon, il y a encore du boulot ;)

Si j’ai pu tirer cette « théorie » de mon observation de l’open space dans lequel je travaille depuis plus d’un an et demi, l’idée d’en faire un billet ne m’est venue qu’après avoir lu « Conseils avisés pour femmes ambitieuses ». Vous pourrez trouver ce titre (à peine) pompeux sur la couverture rose criarde d’une sorte de manuel que vous avez peut-être aperçu dans les rayons de votre librairie il y a quelques mois. Il est écrit par une journaliste anglaise pour le Financial Times, nommée Mrs Moneypenny. Si le style est assez directif et les conseils assez durs (surtout concernant la vie de famille), il n’en est pas moins une excellente source de réflexion.

Ne prenez pas tous ses conseils au pied de la lettre, ce serait un peu trop violent pour votre équilibre psychologique ^^. Mais si d’aventure vous allez l’acheter ou si on vous le prête, vous trouverez bien quelques astuces (comme cette idée de « trinité ») pour rendre votre lieu de travail bien plus ou encore plus sympathique.

Adopte un stagiaire

Le 12 juin 2014, 23:58 dans Société 0

"Nan mais in fine j'aimerais encadrer une équipe, manager. J'ai fait des études pour ça, j'ai été dans plusieurs associations, naturellement je devenais chef d'équipe dans les travaux de groupe...". Mais quelle tête à claques, je vous jure. Parler comme ça à son chef en EAE (entretien annuel d'évaluation) avec à peine 1 an d'ancienneté en CDI. 

Et mon manager de me répondre "ah mais c'est super, on va justement recruter un stagiaire, tu seras en charge de son arrivée, de sa formation et de son encadrement". Glups !

2 mois après son arrivée, pour résumer, je dirais que le fameux stagiaire m'a donné pas mal de migraines, a mis à rude épreuve ma patience et m'a donné des sueurs froides. Car il ne s'agit pas que de le former au métier, on doit aussi lui apprendre le comportement adéquat à adopter en entreprise. Les règles officielles (horaires, tenue, deadlines) comme les codes tacites (ton, posture, langage). Au moindre écart qui froisse un collègue tierce, le responsable officiel du stagiaire en fait les frais. Et j'en ai vu des haussements de sourcils lorsque le-dit stagiaire prenait la parole sans crier garde en réunion ou lorsqu'il posait des questions personnelles à des collègues qu'il connaissait depuis moins de 72h...

Au début, l'encadrement est nécessaire à chaque instant. Le stagiaire est un peu perdu dans le bâtiment, il n'a pas ses badges, il ne sait pas où trouver les dossiers sur le réseau, il n'est pas très doué avec Excel ou avec les logiciels métier. Et il ne connaît pas qui est important dans la boîte, devant qui il faut faire profil bas, à qui il faut s'adresser avec le maximum de retenue. J'ai retenu mon souffle le jour où on a pris tous les deux l'ascenceur avec le Directeur. Je priais pour qu'il ne lance pas encore une blague douteuse ou émette une remarque quelque peu déplacée.

Du coup, notre "point to-do" hebdomadaire (mini réunion pour prioriser les tâches de la semaine) est souvent suivi d'un "point how-to". Et c'est là que je remercie mon stagiaire, car au fil de nos réunions, je gagne en sens de la diplomatie. Comment faire passer clairement un message sans heurter la personne et lui montrer qu'on ne souhaite trouver qu'un arrangement pour le plus grand bien de tous. Ce sont à chaque fois 15 à 20min de partage où l'on peut parler de nos interrogations, donner quelques remarques, demander conseil, éclaircir les choses. On en ressort toujours grandi.

On a chacun fait un bon bout de chemin depuis qu'il est arrivé dans la boîte. Je me sens globalement plus sereine maintenant, j'aime l'idée de partager ce que j'apprends et c'est un beau challenge de travailler en team sur certains dossiers.

Ce n'est pas encore gagné, mais on avance dans le bon sens ;)

Voir la suite ≫